top of page

Restaurant Nîmes : ce nouveau bistrot qui vaut le détour

Dernière mise à jour : 11 juil.



Vol-au-vent végétarien

Nîmes continue sa lancée gastronomique tandis que Marseille confirme sa place de nouvelle capitale gastronomique du Sud. Alors quand une nouvelle ouverture de restaurant arrive à Nîmes, on est toujours là pour le tester. Aujourd'hui, on vous parle de Texture Bistrot.


Des plats bistrot à saucer


Ils avaient déjà frappé fort avec l'ouverture du Comptoir à Nîmes. Cette fois-ci, ils ouvrent un bistrot qui devrait recevoir des louanges. Pourquoi ? Parce que trouver un endroit où manger un œuf mayo, un os à moelle, un poulet frites avec des produits bien sourcés et une carte de vins naturels, franchement, on en rêvait. Pour une nourriture du ventre, on en viendrait presque à penser que c'est cérébral.


À Texture Bistrot, vous allez vivre la pleine expérience bistrot qui mêle intelligemment tradition bistrotière et modernité de la restauration.


On avait perdu l'œuf mayo de vue et on l'a revu sur les tables à carreaux. Le bœuf bourguignon, à force d'être revisité, avait perdu sa simplicité gourmande. Manger à la cuillère et saucer un plat, c'est peut-être parfois tout ce que l'on demande. Surtout si c'est bon.

On a tous le souvenir d'un vol-au-vent quelque part, ou celui d'une blanquette de veau.


Le lieu, l'ancien théâtre de la rue Racine, est devenu le théâtre d'une cuisine canaille qui manquait à Nîmes.

Parfois, manger sans réfléchir est la plus belle des manières de penser le passé.



Un restaurant à prix bouillons

Les tables bistronomiques ont ouvert un peu partout en France. Les assiettes se sont rétrécies, les chefs sont sortis de leurs cuisines, et les vins ont délaissé les sulfites. La France et sa cuisine ont pris la claque de la modernité en pleine poire. Les clients, eux, ont sorti leurs portefeuilles.


Alors, quand à Paris les nouveaux bouillons sont arrivés, ça a fait du bruit et des files d'attente. Beaucoup de files d'attente. Tellement que d'autres bouillons ont ouvert. La tradition de la petite table bistrotière a enfin retrouvé son âme.


Le menu est à un prix assez canon puisque ici entrée, plat, dessert et verre de vin sont à 30 euros.



Un duo de choc


Emmanuelle et François-Xavier Durieu, c'est le couple qui a ouvert Texture Comptoir, il y a quelques années dans la même rue.


La déco parle d'elle-même : des tables en bois de bistrot, des murs en pierre pour garder l'esprit nîmois, tout en insufflant une touche de modernité avec des matières brutes et un graphisme dans l'air du temps.


Le choix de l'équipe en dit long : des collaborateurs qui travaillent chez Comptoirs vont parfois au bistrot. Les clients sont au cœur du sujet et, comme dans leurs premières adresses, l'accessibilité des patrons donne une approche conviviale.


Courez découvrir cette super adresse :)



4 rue racine Nîmes


3 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page