top of page

Le Prieuré Saint-Nicolas dévoile ses mystères

Dernière mise à jour : 8 juil.


Depuis Nîmes, il faut une vingtaine de minutes pour atteindre le Prieuré Saint-Nicolas de Campagnac. La bâtisse est immanquable tant elle stupéfie lorsqu'on la découvre pour la première fois. En traversant le Pont, on l'a souvent admiré, et il aura fallu trois ans de travaux pour que la belle inapprochable se dévoile. Renaissance d'une dame au charme si singulier.


Un repère intemporel dans la garrigue


En venant de Nîmes, après avoir dévalé une petite route sinueuse, le pont dévoile l'édifice qui fend le paysage méridional. Le Prieuré et lui sont intimement liés : l'un, chantre de la mobilité, l'autre celui de l'immobilité.

Prieuré Saint-Nicolas entre Nîmes et Uzès

La situation géographique du Prieuré lui confère un atout majeur. Il faut dire que le passage est un peu obligé. C'est la route la plus rapide reliant Uzès à Nîmes. Les touristes qui arpentent les alentours peuvent au hasard de leurs pérégrinations faire une halte. Mais le bâtiment est connu de tous dans la région du fait de son positionnement.


Il est le phare au milieu de la garrigue, c'est toute la poétique du lieu.

Longtemps inaccessible, il aura fallu l'audace d'Arnaud le Bihan pour se lancer dans son projet de rénovation. Fort de son expérience entrepreneuriale, il reconnaît que l'aventure est différente d'un lancement d'entreprise classique. Ici, les contraintes viennent du lieu en lui-même qui impose son rythme.


La révélation d'un lieu


Les fontaines du Prieuré Saint-Nicolas

Temps suspendu lorsque l'on pénètre sur le chemin de l'entrée bordée de cyprès. Le soleil passe ses rayons au travers de la pointe des arbres.


À l'entrée, le bassin d'agrément, aux allures de point d'eau naturelles, révèle des roseaux fiers.


Nous arrivons devant la solide bâtisse qui nous impose sa solennité avec pour contraste, le bruit de l'eau qui se jette dans des bassins.


Plus haut, la terrasse qui accueille des foods truck pendant la période estivale, donne vue sur la garrigue.


Un chai bientôt restauré viendra compléter le tout.




Le prieuré joue à l'équilibriste entre furtivité de l'eau et la rassurante consistance de la pierre.


Le Graal reste l'église qui se situe au centre et donne une dimension historique inégalable. La bâtisse porte en elle, la dimension sacrée du prieuré. Elle abrite des expositions où de grandes œuvres ont la place de se déployer.


Toujours à l'intérieur, une petite porte mène vers un bar aux allures de comptoir branché qui nous rappelle dans quel siècle nous sommes.





Près de l'église, la bâtisse principale est une guest house aussi familiale que possible, car elle est aussi le lieu de vie des propriétaires. L'intérieur est ponctué d'objets chinés de toutes les époques.



Intérieur du chai - Prieuré saint-nicolas
Concordance des temps

Mélange des temps sur cette terre chargée d'histoire qui est le terrain de jeu du propriétaire. Il s'amuse à nous balader dans les époques. Le juste petit tournis qui nous permet la déconnexion, une identité intemporelle pour un lieu réinventé.

Côté chambre, on a fait le choix de la simplicité avec des tons neutres, des matériaux anciens et nobles pour insuffler l'apaisement.

Dans la beauté solaire d'un jardin toscanien la visite se termine. Au milieu, des arbustes, témoins vivants des transformations du lieu, des tables, canapés sont disposés comme une invitation à la détente.


Faire partie du paysage tout en révélant l'âme d'un lieu, c'est le pari sportif d'Arnaud. Amoureux du territoire, il dit de lui-même : "il faut être un peu fou pour faire ça, mais c'est là toute la beauté du projet". Comme pour son prieuré, c'est une énième nouvelle vie pour Arnaud qui s'embarque aujourd'hui vers l'avenir.




Un regard vers l'avenir pour un lieu pluriel



Bar au Prieuré Saint-Nicolas
La modernité s'invite au prieuré

Food-trucs, maison d'hôte, chai, concerts, espace d'exposition, privatisation, le prieuré cultive une identité plurielle. À la croisée entre l'Histoire et la modernité, le lieu doit maintenant écrire son histoire.


L'axe pris depuis le départ est celle de la valorisation de la bâtisse et des espaces dans le souci de la continuité avec l'environnement. Et c'est une réussite à en croire les visiteurs qui séjournent dans les chambres. Respecter le lieu en le révélant tient de la prouesse tant les contraintes et les coûts sont importants. Il le souligne aussi, il n'est pas seul.


Dans un tel projet, les soutiens sont décisifs, comme celui de sa femme et de tous les collaborateurs qui travaillent au quotidien sur le domaine.

Et les idées fusent chez l'entrepreneur qui a une vision long terme de son projet. Parler d'avenir sur un lieu d'histoire, c'est la force d'Arnaud. On souhaite bien sûr que l'histoire continue pendant très longtemps...



Le prieuré Saint-Nicolas, Saint-Nicolas de Campagnac, Cante Reinard E, 30190 Sainte-Anastasie


77 vues0 commentaire

Comments


bottom of page